Louphole

📚 Ebooks

  • Les Rubayat, Omar Khayyam 370 Rubayat du grand poète et polymathe Omar Khayyam, retranscrit à partir d’une traduction rare du persan par E’tessam-Zadeh.

📰 Articles

  • Bots Twitter Des petits monstres automatisés qui contribuent au bruit éternel que cet espace infini défraie.
  • Omar Khayyam et moi Un jour, quelqu’un m’a demandé de choisir un homme dans toute l’histoire de l’humanité. Et j’ai choisi Omar Khayyam.
  • Une liste de dispositions inactuelles 11 qualités bienfaisantes qui se font rares, la 10ème va vous laisser sans voix !

🔮 Expérimentations

  • Prophéties Modernes De courts aphorismes sur le monde moderne dans le style des prophéties de Léonard de Vinci.
  • Cent voies « J’ai voulu dire ce que ça dit, littéralement et dans tous les sens. »
  • Le Loup et le Twitto La raison du plus fort est toujours la meilleure : Nous l’allons montrer sur Twitter.

💭 Proses

  • Autour d'un vin nocturne Divagations nocturnes et poétique pour l’entrée dans la vingtième année. Vocabulaire nietzschéen.
  • Ex nihilo Rien n’est authentique. Rien n’est immuable.
  • Un négatif Elle mêle tout en son cœur et absorbe tout en ses bords. Serai-ce tant contradictoire d’y associer Pureté et Mystère, Paix et Mort ?

📜 Rimes

  • Celui qui creuse au plus profond Quel esprit n’a-t-il pas, si proche de la route, Au détour d’une idée, été pris par le doute ?
  • Hella La porte entrouverte de cet appartement attira ma candeur et mon égarement. D'un amour pour l'erreur, j'accepte la perte.
  • Sonnet pour un paon Il promène son regard sur ce monde d’apparences, égarant les plus faibles, les yeux troubles et dompteurs.
  • Hibou Perché seul sur une branche rigide, les yeux fixes et le regard vide
  • La main Étrange main de puissance et de sens, elle et sa jumelle sans cesse se lient de leurs doigts tels dix tentacules qui dansent
  • Corbeau Voleur de sang-froid ! Où es-tu ? Je te pressens… Approche ! Je ne redoute que ton glacial silence !
  • Phénix Oiseau né de la foudre, fils du feu créateur, le phénix ne prend vie qu’en plein coeur de son nid.
  • Flamenco Elle danse, l’air de rêver, telle une fée de la nuit. Fuit-elle vers les nuages ?